Avis et commentaire sur les problèmes de non qualité 2014

plutôt que de donner verbalement mon avis et commentaire sur les problèmes de non qualité qui demeurent 6 mois après la livraison, je rédige une nouvelle lettre recommandée à camargue et yachting le 7 janvier.

recommandé envoyé à camargue et yachting, revendeur Dehler, listant les problèmes de non qualité rencontrés sur mon bateau

RAR 7 janvier 2014

Malgré les problèmes qui persistent, participation à la régate Minimax  de la SNGRPC ( Port Camargue Ajaccio) avec deux faits marquant:

-Par mauvais temps, le cockpit ne se vide pas ou très mal, et l’eau entre par la descente. En cause, les trous d’évacuation de la plage arrière qui a servi à la certification du bateau par l’IMCI, qui ont disparus sur certains bateaux de série dont le mien. voir extraits de l’expertise judiciaire ou le rapport complet. Ce défaut qui peut mettre en péril le bateau et l’équipage, touche mon bateau Dehler, mais il semblerait qu’il touche aussi d’autres  bateaux fabriqués par Hanse. Aux autres propriétaires de bateaux du groupe Hanse Yacht à vérifier  au cas où ils penseraient être concernés.

Plage dehler conforme      trous disparus

-Démâtage évité de justesse sous spi à 18 nœuds, en raison des inters trop court non adaptés au mat livré . Ceux ci seront changés par camargue et yachting, le concessionnaire Dehler quelques jours avant mon départ en vacances en Corse. Cette opération de remplacement a nécessité le démontage du mat pour la deuxième fois, une semaine avant mon départ en vacances. Cela m’a permit de mesurer le mat en carbone de mon Dehler 41 et de comprendre pourquoi le gréement était trop long, et de constater d’autres défauts sur les réas par exemple. Concernant le mat depuis mon premier courrier RAR de 2013 j’avais posé la question.(mat trop court ou gréement trop long ?)

deuxième recommandé envoyé à camargue et yachting listant les problèmes de non qualité

RAR 7 janvier 2014 RAR juillet 2014

Les vacances Aout 2014 avec Léaflo, le Dehler des galères 

On se débrouille comme on peut, toujours avec des amis pour assistance rapide au cas où. Rien de particulier si ce n’est un départ au tas sous spi et pilote en mode vent, le premier jour. Cela à cause du fil de girouette qui a été endommagé dans le remontage du mat quelques jours avant, pendant l’opération de changement de gréement. Le cable n’est plus échangeable car il a été noyé dans une résine d’étanchéité . En fait, comme le mat a été livré trop court avec donc un trou d’évacuation sous le pont et donc de l’eau qui entrait dans le bateau, un trou d’évacuation a été ajouté par le concessionnaire Dehler juste au dessus de l’ajout de la résine rehaussant le bouchon d’étanchéité.

Pour compléter les souvenirs en Dehler des galères, à 60 miles de Porquerolles une rupture de hauban tribord au près, avec 25 nœuds de vent et mer en rapport… la routine .